RPG dédié à Bleach
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un souvenir s'engendre d'un autre... [Libre(ou Yaku?)]

Aller en bas 
AuteurMessage
Soi Fong
Capitaine, 2ème Division
Membre

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 24
Localisation : Au QG de la Seconde Division

feuille de route
Niveau:
17/20  (17/20)
Points:
0/45  (0/45)
Affiliation: Deuxième Division

MessageSujet: Un souvenir s'engendre d'un autre... [Libre(ou Yaku?)]   Mar 9 Juin - 18:49

    Une ombre se mouvait lentement derrière les arbres de la forêt de la zone ouest du Rukongai. Elle se déplaçait dans un étrange rythme, accordé avec celui du mouvement des cimes des arbres pointant dans le ciel orangé du crépuscule. Ce spectacle discret et silencieux se déroulait cependant sans autres spectateurs que les animaux sauvages et insectes, qui dévoilaient une ambiance à la fois calme et bruyante.

    L'ombre ralentit peu à peu, jusqu'à s'arrêter.

    Le haori se balançait doucement dans la brise, accompagné du ruban jaune. Ses bras recouverts de ses manchettes habituelles étaient croisés par une posture personnelle dominante. La Capitaine de la Seconde Division, Soi Fong, s'était évadée du Sereitei bruyant et enfumé pour chercher le calme dans la campagne du Rukongaï, aux endroits les plus déserts. Alors elle s'était retrouvée, une heure après son départ, marchant lentement, dans la forêt et désormais à l'ouverture d'une clairière rocailleuse. Cette même clairière semblait avoir subit des impacts plus que naturels, par la disposition des roches chaotique.
    Au tout premier abord, on ne voyait qu'une nature sauvage en ces lieux. Mais Soi avança de quelques pas, presque en hésitant. Puis se baissant, elle plongea sa main droite sous une couche de mousse et tira d'un coup sec. Une planche de bois de trois mètres de long se sépara de la masse de verdure, se montrant particulièrement abîmée, au bord de la décomposition. La pourriture du bois avait attiré toute sorte d'insectes friands de cette matière par milliers, les plus grosses distinguables se déplaçant à toute allure sur la surface de la planche. Avant que l'une de ces bêtes répugnantes n'atteignit la capitaine, elle lâcha l'objet, qui s'écroula au sol dans un bruit sourd témoignant de son humidité.


    Quittant des yeux la planche, la Taishô se tourna vers le centre de l'ouverture de la forêt. Dans son esprit se constitua les images d'un lieu qu'elle avait déjà connu...

    Une maison isolée du Rukongai, surélevée, prenait place dans la clairière. Personne ne soupçonnait son existence, et on ne voyait que peu de monde pénétrer dans la forêt. Le Sereitei devait l'avoir dans un coin poussiéreux de ses archives, sans notation quelconque. Elle était peut-être considérée comme une ruine... En effet le bois était déjà assez abîmé, le lieu par cette présence n'était plus attirant. Des mouvements brusques mais silencieux se dessinaient aux côté de Soi, se postant à plusieurs endroit cachés, encerclant la clairière. Un calme inimitable, qui faisait monter la pression à la jeune fille. La disparition dans la sombre entrée du bâtiment du dernier ninja du Keigun, quelques instants au silence de mort... Puis une explosion, des cris, l'illumination de la clairière. Puis à nouveau un calme glacial. Le triste spectacle des corps des ninjas baignant dans leur sang au sol, le retour du troisième siège... Urahara Kisuke. La lame au clair, rouge par le sang de son ennemi... Ou sa couleur naturelle? Un reiatsu impressionnant, stupéfiant... Un calme muet des paroles, la sortie au grand jour, la destruction du bâtiment regorgeant de malfaiteurs, leur chef vaincu. L'abandon de la clairière ruinée, le retour à la division...

    La marque dans la mémoire de Shaolin Fong.

    C'était ainsi que la capitaine se représentait ce souvenir vieux de plus de cent années, alors qu'elle n'était encore qu'une jeune ninja, timide mais résignée à servir du mieux sa maîtresse Yoruichi Shihoin. Les images s'imposaient entrecoupées par leur ancienneté, dans un flou pourtant représentatif de ce qu'elle avait ressentit. Sa venue sur le lieu lui rappelait tout cela, et l'émotion qu'elle avait ressenti.
    Frissonnant, elle grimpa sur un rocher pour jeter un coup d'œil circulaire sur la place. Soi, tellement retenue dans ses émotions, se sentait partir vers une douce méditation sur ces cent dernières années. Sa froideur n'était plus, elle ne regardait plus que les formes du paysage avec une mélancolie empreinte dans ses yeux.


    ¤ Etre à la hauteur... de ses prédécesseurs, qui ont combattu pour le maintient de la loi et la sérénité des mondes...¤

    Cette pensée s'était infiltrée dans sa tête, résonnant (non la tête de Soisoi n'est pas vide, c'est une expression) comme un avertissement à sa place au Gotei 13. Soi avait en effet gardé sa timidité au plus profond d'elle même, et malgré son air supérieur parmi ses collègues shinigamis, elle se sentait, se comparant à Yoruichi-sama, bien faible...

    "- Uhm..."

    S'immobilsiant de surprise, elle se rendit compte qu'elle avait brisé le silence de la clairière... Oui bon ce n'était pas grand chose, mais sur le moment ça peut vraiment surprendre. Et surtout, la capitaine remarqua qu'elle n'était plus seule dans les parages. Quelqu'un avait également choisi de faire une petite ballade dans le coin et n'était plus très loin d'elle.
    Qui était-ce?
    Elle ne tarderai pas à le savoir... Par réflexe elle se tinit droite et reprit un air "sérieux" (ou du moins sévère) au cas où, pour l'impression qu'elle devait donner.
    elle s'imposa un cache invisible sur la clairière pour éviter de retomber dans sa mémoire avec émotion, oubliant les sensations qu'elle avait eues en voyant ce lieu si spécial...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachrevolutiontalk.forumactif.org
Atsusa Yaku
Lieutenant, 13ème Division
Membre

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 30
Localisation : 25

feuille de route
Niveau:
13/20  (13/20)
Points:
0/0  (0/0)
Affiliation: Treizième Division

MessageSujet: Re: Un souvenir s'engendre d'un autre... [Libre(ou Yaku?)]   Dim 14 Juin - 1:27

Episode 12 : Maître et élève !

Le capitaine de la 13ème division passait très peut de temps dans ses bureaux, sa maladie le clouant au lit la plus par du temps. Cela faisait plusieurs semaines que je m’occupais de la paperasse à sa place, mais cette fois il devra bien faire un effort car il s’agissait du rapport de son lieutenant.

J’entrepris donc de déposer mon document au dessus de la pile qui surplombait déjà le bureau du faite de mon absence. Il ne fallait pas que j’oublie non plus d’aller lui rendre visite dans ses appartements en fin de journée une fois que le troisième et quatrième siège soient parti, ainsi je pourrais éviter leurs interminable dispute.

Je sortis quelque minute après en refermant les portes du bureau, reformant le numéro de notre division entouré d’un losange. J’avançais sans prendre gars où mes pas me conduisaient dans les méandres de la soul society plongé dans mes pensés. Il y avait eu assez d’événement ces derniers mois pour m’occuper l’esprit. Tout d’abord l’arriver des Ryokas au rukongai, la mort de l’un de mes amis, la trahison de trois capitaines, et non des moindres. Mais aussi la disparition de Yazooru. J’en étais certain maintenant il était bien au hueco mundo mais mon investigation sur terre ne m’avait pas aidé à le retrouver au contraire je commençais à me demander si tout ces événements n’avaient pas perturbés les choses pour qu’autant d’être humain puissent utiliser leur reatsu.

* Je ne suis pas encore assez fort, j’ai beaucoup eu trop de mal sur Terre. Je dois m’améliorer sinon je ne pourrais changer les choses.*

Reprenant mes esprit je vis que mes pas m’avaient conduis en dehors des bâtiments. J’avais dans un premier temps longé le long mur de la zone ouest du Rukongai. Puis sortant par la grande porte d’un blanc opale, j’avais suivit le sentier qui permettait de contourné les village prenant la direction de la foret. Les arbres dans cette partit de la forêt étaient immenses, les branches pouvaient supporter de lourde charge sans flancher. Tous vêtus d’un épais feuillage les arbres masquaient la lumière du soleil. Personne n’osait s’aventurer à l’intérieur car il était difficile de retrouver son chemin une fois enfoui dans les méandres de cette nature sauvage.

Pourtant c’était ici que j’avais appris à utiliser mon shampo sous les ordres du capitaine Soi fong. A l’époque cela ne faisait que quelque mois que je faisais partit de la seconde division. C’est au même moment que Soi fong intégra son poste de capitaine de la garde spéciale. Plusieurs fois elle m’avait abandonnée ici, mais je devais avouer que c’était grâce à elle que je pus m’élever au rang de lieutenant. Je n’ai jamais vraiment sus pourquoi elle c’était plus acharnée sur moi que sur un autre mais j’en serais toujours reconnaissant. C’était d’elle que je tenais toute mes techniques d’arts martiaux.

Arrivé à la lisière de la forêt je fis un bon de plusieurs mètres pour atteindre une branche élevée. Regardant d’un œil serein le paysage sombre qui s’offrait à moi je déployai mon meilleur shampo m’engouffrant sans bruit à l’intérieure de l’épaisse forêt. Le vent faisait claquer les pans de mon kimono, et mes cheveux battait l’aire, le moindre faut pas signifiait une chute de plusieurs mètres. Je m’arrêtai soudain. Je venais de ressentir un reatsu qui me paraissait familier dans une petite clairière.
Très peut de personne hors mis le capitaine Soi fong et moi connaissait l’existence de cet endroit.
Je pris alors l’initiative de me rendre sur les lieux.

La dernière fois que je m’y étais rendu le capitaine m’avait abandonnée dans la forêt et j’avais était blessé par deux hollows. J’avais très peut de chance de m’en sortir quand je finis par découvrir cet endroit. Dans l’obscurité de la forêt ils avaient un avantage certain, surtout que leurs corps longs et flexible se mouvaient parfaitement entre les arbres. Mais dans cette clairière je pus reprendre l’avantage en échange de plusieurs blessures.
Arrivé aux abords de la clairière, je vis que la personne qui dégageait se reatsu n’était autre que le capitane Soi fong. Elle était seul et parlait à haute voix quand soudain elle repéra ma présence.

Il était inutile pour moi de rester plus longtemps caché. D’un bond je me retrouvais à quelque mètre d’elle. J’entrepris de parcourir tranquillement la distance qui me séparait d’elle tendit qu’elle m’observait. Une fois à sa hauteur, Je m’agenouillai devant elle, distinction que je ne faisais pas à mon propre capitaine.

_ Cela faisait longtemps Soi Fong-sama !

J’attendais son ordre pour relever la tête et oser me lever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nos-eurocks.fr
Soi Fong
Capitaine, 2ème Division
Membre

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 24
Localisation : Au QG de la Seconde Division

feuille de route
Niveau:
17/20  (17/20)
Points:
0/45  (0/45)
Affiliation: Deuxième Division

MessageSujet: Re: Un souvenir s'engendre d'un autre... [Libre(ou Yaku?)]   Lun 15 Juin - 19:38


    Le capitaine de la seconde division se tenait droit, sévère, observant l'origine du reiatsu étranger. Étranger? Soi reconnaissait en lui une certaine familiarité. Une familiarité spéciale, non pas celle que les personnes proches peuvent ressentir, mais celle d'un souvenir, d'un fait ancien...

    Soi Fong se tourna vers Atsusa Yaku, autrefois shinigami de la seconde division.

    Le désormais lieutenant de la treizième division s'était avancé dans la clairière, marchant d'un pas tranquille. L'observant dans sa marche, Soi se rappela les moments qu'elle lui avait fait endurer. Comme avec tous ses hommes, elle avait voulu faire de lui un véritable combattant, digne de son poste, au service des lois du Sereitei. Et cette clairière avait été l'un des lieux clé de sa progression de shinigami. La Taishô aurait pu retrouver sadiquement le sourire à la pensée de ces moments, mais par respect, elle préférait rester impassible. Nombre de fois elle avait laissé ce Yaku seul, le mettant à l'épreuve de son autonomie, et à sa puissance ensevelie sous son grade. Et ainsi il avait prit une meilleure conscience de ses pouvoirs, apprenant par lui-même, et non par le capitaine, le shunpo. Dans la solitude il avait fait des progrès. Soi ne les avait d'ailleurs jamais imaginés dans un esprit de groupe; ils sont possibles, mais sont enclavés par l'attachement que l'on peut éprouver dans le temps à ses partenaires de combats. Être dans la seconde division, le Keigun ou les forces spéciales, telle était l'exigeance des responsables des unités. Les hommes devaient être capables d'assumer leur grade et leur puissance, et accepter la solitude et oublier les sentiments proches. L'ambiance était froide, mais c'était elle qui faisait le Keigun redoutable. Les hommes sont des Assassins. Et ce fut dans cette envergure que Soi Fong entraîna Yaku comme beaucoup d'autres pour sa résistance et sa puissance.

    Cependant ce shinigami était resté très peu de temps dans la division. Seulement le temps d'apprendre ce dont il avait besoin de son capitaine. Et il était possible que cela lui ait permit l'accessibilité au rang de lieutenant qu'il avait désormais dans la treizième division.
    Il n'avait d'ailleurs pas apprit seulement le shunpo, pouvoir très moindre parmi ceux que présentaient le Kidô et même les personnels. Soi l'avait initié à l'art spécifique à la seconde division et aux forces spéciales, le Hakuda, le combat au corps à corps. Les pratiquants utilisant leur reiatsu pour donner de la force aux coup, et le shunpo, il était différencié du combat au corps à corps de base. Mais était également loin de celui du Shunko, utilisé par les ninjas les plus puissants. Et bien trop dangereux pour être mis en oeuvre sans réflection. C'était d'ailleurs ce qui était le plus redouté chez les shinigamis traîtres l'ayant atteint. Très peu nombreux, on ne les laissait jamais très longtemps en liberté... Mais c'est également un fait très rare. Passons et revenons à l'arrivant dans la clairière.

    Son calme était officiellement révolu pour cette journée.

    La dernière fois qu'Atsusa Yaku était venu en ces lieux, Soi l'avait laissé encore une fois seul, livré à lui-même. En effet, ils avaient eu la surprise d'une attaque de Hollows, et ce avec des pertes non négligeables. Leur effectif réduit, la bataille s'était allongée dans cette forêt. Enfin, les Hollows furent à leur tour réduit au nombre de deux. Et alors Soi décida de les laisser à Yaku pour la simple raison qu'elle avait suivi de près sa progression ces derniers mois, et désormais le sentait capable de prendre en charge de lui-même les deux Hollows. Deux venants du monde creux particulièrement avantagés par leur physionomie, mais désavantagés par la puissance suffisante de leur prochain adversaire. La Taishô savait Yaku capable, malgré ses premières blessures, de venir à bout de ces êtres.
    Soi Fong est renommée, et de loin la plus rapide de la Soul Society. Elle aura peut-être apprit le shunpo à Atsusa, mais il ne pouvait, cause à cela, atteindre sa vitesse. C'est avec cet avantage que Soi et les survivants "abandonnèrent", si l'on peut utiliser ce mot pour cet acte, aux monstres. Cependant Soi suivi de loin tout ce qu'il se passait. Le shinigami qu'elle avait en partie formé répondrait-il à ses attentes? Il était capable de les battre... Mais en était-il conscient?
    Malgré ses blessures, son esprit fonctionna rapidement, et il alla dans une clairière. Cette clairière... Mais passons, vous la connaissez maintenant. Ainsi il avait fait tourner l'avantage en sa faveur, désormais sortit des lieux sombre et encombrés de la forêt. Et l'issue du combat fut à partir de ce moment définie.

    Et la suite de l'histoire du shinigami changea totalement vis-à-vis des prévisions.

    Quelques temps plus tard, Atsusa Yaku disparu de la seconde division. Soi n'eut vent de ce qu'il était arrivé, à part sa mutation dans une autre division. Des mois plus tard, elle entendait enfin à nouveau parler de lui; il était devenu lieutenant de la treizième division. Voilà donc où l'avaient mené ses pas...

    Ce fut les seules nouvelles qu'elle reçut.

    Ce jour-là, il était venu dans cette clairière tout autant empreinte de souvenirs pour lui que pour le capitaine. Cette clairière où il avait combattu seul deux Hollows après avoir été laissé seul par Soi Fong. Il revenait donc d'un pas tranquille vers son ancien capitaine, auquel il manifestait un apprent grand respect, unique. En effet il s'agenouilla devant elle, une des plus grande marque qu'elle puisse recevoir d'un membre d'une autre division que la sienne. Le fixant, elle se rappelait ses souvenirs, et reste un petit moment de marbre. Pas un mot, pas un geste, seulement un silence froid, tendu. Une atmosphère habituelle chez la Taishô, mais qui mettait très rapidement mal à l'aise. Enfin se relâchant, elle répondit à la salutation de son ancien subordonné.

    "- Oui en effet, Atsusa Yaku. C'est bon, relève-toi."

    Soi Fong gardait son autorité et sa froideur, malgré qu'elle n'eut aucun droit sur Yaku, étant donné qu'il n'était plus de sa division. Mais elle était la première surprise devant la réaction du lieutenant. Il était à la treizième division, et il offrait une salutation qu'il ne ferait peut-être pas à son propre capitaine. Avait-il tellement de respect, malgré tout ce temps, gardé pour elle? C'était étrange, mais Soi pour autant ne le montrait pas. Avec une réaction telle, elle devait réagir en conséquence. C'était de cette idée qu'elle avait rapidement comprit qu'elle devait lui donner l'ordre de se relever. Cela sans un certain gêne, celui de donner un ordre à celui qui n'était plus de sa division. C'était... presque contraire aux lois, contraire à ses principes. Mais Soi pouvait se passe des règles pour cette marque.
    Regardant le shinigami se lever, elle remarqua qu'il avait vraiment changé. Son eiatsu également... Avait-il tellement progressé?
    La Taishô ajouta alors:

    "- Quel est le vent qui t'a fait venir en ces lieux?"


    Le hasard? Il serait bien étrange en ce jour alors. Peu de monde connaissait cet endroit et son passé, mais tous savaient, vaguement, qu'autrefois des brigands redoutables se cachaient dans ces bois. Alors les habitants du Rukongaï ne s'aventuraient jamais dans la forêt, par peur de ces histoires. Mais depuis la dernière chasse aux Hollows, les shnigamis n'avaient plus aucune raison de perdre leur temps en ces lieux insignifiants. Pour le capitaine une partie de son histoire était enfermée dans cette clairière... Mais pour le lieutenant? Etait-ce ces multiples avandons qui l'avaient ramené en ces lieux? La Taishô avait la curiosité de savoir sa réponse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachrevolutiontalk.forumactif.org
Atsusa Yaku
Lieutenant, 13ème Division
Membre

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 30
Localisation : 25

feuille de route
Niveau:
13/20  (13/20)
Points:
0/0  (0/0)
Affiliation: Treizième Division

MessageSujet: Re: Un souvenir s'engendre d'un autre... [Libre(ou Yaku?)]   Lun 22 Juin - 16:10

Episode 13 : Quand le dragon s’émoi !!!

Mon genou droit commençait à présenter ses premiers signes de faiblesse quand le capitaine soi Fong finit par me permettre de me relever. Je pouvais observer dans son regard qu'elle était en train de m'inspecter, de mesurer le niveau de mon reatsu pour le peu que je laissais paraitre, de juger de l'expérience que j'avais acquis depuis mon départ de sa division. Au bout de quelque minute d’observation, elle finit par me demander se qui m’amener par ici.

_ Quel est le vent qui t'a fait venir en ces lieux?

Je me posais la même question, pourquoi mes pas m'avaient-ils amenés ici, je me demandais si je n'avais pas ressenti inconsciemment le reatsu de mon ex-taicho et l'avais suivi jusqu'ici. D'un autre côté il n'était pas rare que je vienne dans cette clairière pour m'entraîner loin du regard de tous. Depuis l'attaque des hollows en ces lieux, cet endroit était devenu ma forteresse de solitude. Surtout ces derniers temps, depuis que j'entends cette voix dans ma tête qui me murmurait. Il ne s'agissait pas de la voix de Gekkou no hakka, c’était autre chose, de plus profond, de plus sombre.
Mais ce n’était pas le moment pour moi de me remémorer tout cela. Elle attendait une réponse et je me devais la lui donner.

_ Je reviens d'un voyage sur Terre et là-bas j'ai affronté plusieurs ennemis, je connais la force qui est mienne... mes limites, je suis toujours à la recherche de mon ami, mais tant que je n'aurais pas progressé je ne pourrais réussir à le trouver.

C'est à ce moment-là que me vint l'idée de lui proposer de m'aider à m'entraîner. Cette demande était irrespectueuse en temps normal je n'y songerais même pas, mais ne faisant plus partit de son commandement, je pouvais me le permettre.

Il n'existe pas de meilleures façons de progresser que de passer près de la mort, le capitaine n'était sans aucun nul doute plus puissante que moi et si un combat avait lieu je ne ferais pas le poids, mais cela me permettrait de gagner énormément de temps sur mon apprentissage.
De plus je pourrais ainsi tout donner, utiliser tous mes acquis comme sur un vrai champ de bataille.

_ Soi Fong-taicho, je voudrais que vous livriez un combat contre moi ici même, il est évident que j'ai besoin de votre aide pour m'améliorer !

Avant de formuler ma demande, je m'étais remis à genoux le sabre posé à mes côtés, la tête baissée, comme cela était d'usage pour toute personne qui embrassait la ligne du Bushido.

Je me devais d'attendre sa réponse, mais déjà je frissonnais d'envie de livrer cette bataille. Je ressentais Gekkou no hakka tourner en rond au plus profond de moi-même.

*_Tu nous as enfin trouvé un adversaire digne à nos majestueuses flammes.*

C'était la première fois que mon sabre manifestait autant d'intérêt pour un combat. Il lui fallait beaucoup de temps pour qu'il dédaigne relâcher toute sa puissance, ce qui m'avait parfois réellement mis en danger lors de missions dangereuse.

Je ressentais une douce chaleur émanée de mon sabre, presque comme s'il allait passer à la forme de shikaï, mais tout seul.

Malheureusement, le combat n'avait pas encore été décidé et il fallait attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nos-eurocks.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un souvenir s'engendre d'un autre... [Libre(ou Yaku?)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un souvenir s'engendre d'un autre... [Libre(ou Yaku?)]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kyunyong YI (Corée du sud)
» kit main libre - Micro
» impossible de connecter lumia 610 a mon gps qui faisait main libre avec mon précédent nokia ?
» [REQUETE] Lecteur de flux RSS autre que RSS Hub ?
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach :: ~RPG~Soul Society~ :: Rukongai :: Zone Ouest :: Forêt-
Sauter vers: